Macha Lazarevitch (Wazelle)

Octrigamax


2011
Techniques mixtes
Dimensions variables
Achat SPACE Liège
Acquisition : 2011
Localisation : Liège-Musée des Beaux-Arts


Le temps écoulé entre deux évènements, le temps perdu ou gagné, et, surtout, le temps consacré aux loisirs se trouvent au coeur du travail de Macha Lazarevitch. Pour elle, la logique et la réflexion sur le temps deviennent prétexte à un jeu formel dont le processus l’affranchit de tout lyrisme ou anecdote. Elle se laisse guider par des codes préexistants comme ceux du sudoku, du tressage ... (des activités qui constituent toutes des hobbies, des passetemps), qu’elle n’hésite pas à s’approprier et à détourner. Le résultat est un langage plastique ludique proche du minimalisme : simplicité des règles mais complexité des solutions. La démarche se base sur la décontextualisation des codes de jeux sélectionnés dans le quotidien. Avec Octrigamax – une déclinaison sur l’octogone dans laquelle, comme Joseph Albers au Bauhaus, elle s’intéresse à l’origami et aux matériaux industriels –, Macha Lazarevitch part du principe du pliage transposé à une échelle monumentale. À la rigueur du minimalisme et d’une certaine logique mathématique – chaque pièce a les mêmes éléments, assemblés de différentes manières –, répondent la force du matériau brut et l’aspect modulable de la présentation. (Genaro Marcos)

°1980


Vit et travaille in Liège