Martin Belou

Master of cermony


2016
Sculpture
Dimensions variable
Acquisition SPACE Liège
Acquisition : 2016
Localisation : Liège-SPACE



Quand, sur une suggestion de l'artist run space bruxellois Hekla, Martin Belou est invité à préparer une exposition à la SPACE, il est marqué tant par la disposition atypique de cet ancien appartement que par la puissance symbolique de son environnement dominé par la collégiale Saint-Barthélemy. Se concentrant sur les pratiques et les formes rituelles qui traversent les périodes et les cultures, il conçoit un ensemble scénographique, un temple païen qui décline le vocabulaire du sacré : chandeliers, réceptacles, sculptures végétales et animales... sous la houlette de grands personnages sans visage faisant office de prêtres. Les matériaux sélectionnés (plâtre, métal, tissus, éléments organiques récupérés...) combinent pureté formelle et facture irrégulière ou poreuse ; ils se distinguent par leur patine, leur vécu. De nombreux objets se réfèrent aux ex-votos, ces éléments anatomiques sculptés qu'on offre aux saints ou aux divinités pour leur demander la guérison d'une maladie ou pour les remercier d'un voeu exaucé. La fragilité physique est évoquée ici par des membres déformés, couverts de pustules ou de moisissures. Mais leurs excroissances évoquent également la vitalité organique propre aux représentations végétales et aux cougourdes formant des coupes ou des cache-sexes à la manière tribale (un leitmotiv également présent dans le travail photographique de l'artiste). Replongeant dans les traditions les plus ancestrales, celles qui voient naître d'un même élan pratiques artistiques et rituelles, Martin Belou sculpte également des seins et des vulves, symboles de fertilité. Le rapport au corps est exacerbé dans la deuxième pièce où le spectateur est invité à se déshabiller pour se plier à un rituel de purification dans lequel, après avoir franchi quelques marches, il peut se plonger dans l'eau chaude d'une cuve métallique. Ce dispositif a été conçu dans le cadre d'un workshop que l'artiste a animé en octobre 2015 pour les étudiants du Sandberg Institute à Amsterdam. La proximité des célèbres fonts baptismaux en laiton de la collégiale de Saint-Barthélemy lui a donné envie de retravailler le concept dans une déclinaison contemporaine mêlant baptême chrétien et culture du wellness. Dans la cour extérieure, on retrouve par ailleurs deux mains monumentales empruntées aux représentations lambdas des points de yogas se référant chacun à une partie du corps. En cours d'exposition, elles vont elles aussi être patinées par le temps.

°1986

 

Vit et travaille à Bruxelles


http://martinbelou.com/